Logo de l'APFA

LES LISTES TERMINOLOGIQUES PROPOSÉES PAR L'APFA

PRÉSENTATION DES LISTES :

Ces listes reprennent, dans l'ordre alphabétique, tous les équivalents français dont la définition peut être affichée dans le lexique des mots des affaires, de l'informatique, de l'internet et du sport.

Ces listes comprennent évidemment le répertoire terminologique officiel. Il s'y ajoute les termes (mots et expressions) retirés de ce répertoire lors de la révision publiée au J.O. du 22 septembre 2000 mais qui conservent un intérêt historique et terminologique évident.

Pour donner quelques exemples de termes maintenus, les équivalents "marchéage", "marge brute d'autofinancement" et "maisonnerie" n'ont pas été conservés dans le répertoire officiel par les instances de révision. Ils sont pourtant plus agréables à des oreilles francophones que "marketing mix", "cash flow" et "home center". L'APFA continue donc à en préconiser l'usage jusqu'à ce que d'autres équivalents soient proposés.

De même ont été conservés les nombreux termes retirés du répertoire parce qu'ils sont devenus trop courants ("informatique", "microprocesseur", "navette", "revendeur", "satellite", "minutage"... par exemple). Il serait dommage de se priver des termes qui ont réussi.

L'APFA a également jugé utile de maintenir les définitions supprimées du répertoire officiel, et même d'en ajouter lorsqu'elles n'existent pas. Les équivalents français sont rarement les traductions rigoureusement exactes des termes étrangers. Les champs sémantiques des mots "équivalents" diffèrent d'une langue à l'autre, surtout lorsque ces mots désignent des concepts abstraits. Par ailleurs, les utilisateurs des listes n'ont pas tous une parfaite maîtrise du français et de l'anglais.

Ces listes comprennent enfin de nombreux termes proposés et définis par l'APFA sous sa propre responsabilité. Dans le domaine des transports figurent également des termes proposés et définis par le CLEC (Cercle littéraire Étienne-Cattin - Association des écrivains cheminots) et transmis par Raymond BESSON qui a été, pour ses contributions terminologiques dans le domaine du transport, Lauréat du Mot d’Or.

Les textes relevant du répertoire officiel actuel sont affichés en bleu. Tous les autres, donnés sous la seule responsabilité de l'APFA, sont affichés en vert.

En cliquant sur chacun des termes de ces listes, on ouvre une fenêtre indiquant le ou les synonymes éventuels, le domaine d'application, la définition, le ou les termes étrangers utilisés abusivement en français et, éventuellement, la référence du texte officiel.

Le choix des termes figurant dans ces listes est relativement empirique. Les limites de la langue des affaires ne sont en effet pas définies avec précision. On y trouve la quasi totalité des termes relevant de la terminologie économique et financière et de celle de l'informatique, de l'internet et du sport. Ceux relevant du tourisme et de la publicité sont largement représentés. Ceux des autres domaines (transports, audiovisuel, télécommunications, économie pétrolière, urbanisme, etc.) sont retenus lorsqu'ils n'ont pas un caractère trop technique et apparaissent plus ou moins fréquemment (au sens propre ou au sens figuré) dans des textes ressortissant à la langue des affaires.

CONSULTATION DES LISTES :

Vous trouverez ci-dessous l'accès par lettre initiale aux termes classés par ordre alphabétique.

Les termes relevant du répertoire terminologique officiel actuel sont affichés en bleu. Ceux proposés par l'APFA sont affichés en vert.

En cliquant sur chaque terme, on obtient l'affichage de sa définition ainsi que des renseignements sur le domaine concerné, le ou les synonymes éventuels, les mots étrangers ou impropres remplacés et la source de ces informations.

Pour rechercher un terme (mot ou expression), cliquez sur sa première lettre :

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Si vous avez remarqué une erreur ou un oubli qui vous paraît regrettable, ayez l'obligeance de nous en informer en envoyant un message au responsable du site :

Retour au sommaire général